Connect with us

Actualité

Audi va fabriquer 400 000 litres d’e-diesel par an

Published

on

© Audi

Audi étoffe sa stratégie en matière d’e- carburants. En partenariat avec Ineratec GmbH et Energiedienst Holding AG, la marque prévoit d’investir dans une nouvelle installation pilote pour la production d’e-diesel à Laufenburg, dans le canton d’Argovie (Suisse).

Pour la première fois, l’électricité nécessaire sera fournie par une source d’énergie hydraulique renouvelable. L’installation sera capable de produire près de 400 000 litres par an annonce Audi.

Depuis quelques années déjà, Audi s’intéresse aux carburants à base de CO2 respectueux de l’environnement. Après la mise au point de l’e-gaz, de l’e-gasoline (essence) ou de l’e-diesel de fabrication synthétique, le constructeur est prêt à passer à l’étape suivante dans la production d’e-diesel.

« À Laufenburg, cette nouvelle technologie nous permet de gérer efficacement la production d’e-diesel dans des unités compactes, afin de le rendre plus économique. Cette installation pilote offre la possibilité d’un usage multisectoriel : le chauffage, la mobilité et rend possible le stockage de l’énergie renouvelable. » nous explique  Reiner Mangold, responsable du développement durable produit d’AUDI AG.

A quoi sert l’e-diesel ? 

L’e-diesel Audi pourrait permettre aux moteurs à combustion conventionnels de fonctionner quasiment sans rejeter de CO2. Pour sa production, la centrale « power-to-liquid » transforme l’excédent d’électricité hydraulique en carburant synthétique selon le principe chimique suivant : l’énergie verte générée sur place au sein de la centrale hydroélectrique produit de l’hydrogène et de l’oxygène à partir de l’eau via un procédé d’électrolyse.

L’hydrogène entre alors en réaction avec le CO2 à l’aide d’une technologie de micro-traitement innovante et très compacte. Le CO2 peut être recueilli dans l’air ambiant ou obtenu à partir de biogaz résiduaires et comme pour tous les e-carburants Audi, il constitue la seule source de carbone.

De longues chaînes d’hydrocarbures se forment alors et au cours de la dernière étape, celles-ci sont séparées afin d’obtenir le produit final, l’e-diesel Audi, ainsi que des cires qui seront réutilisées pour d’autres activités du secteur.

Les premiers litres d’e-diesel devraient être produits à Laufenburg dès l’année prochaine. Audi et ses partenaires sur le projet, Ineratec et Energiedienst AG, présenteront leur planning pour l’installation d’ici quelques semaines. Le lancement des travaux est prévu pour début 2018.

C’est la deuxième fois qu’Audi s’implique dans le développement d’une installation pilote fonctionnant sur le principe « power-to-liquid ». En effet, Audi travaille déjà avec la société de technologie énergétique Sunfire à Dresde depuis 2014. Là-bas, Sunfire travaille sur la production d’e-diesel selon le processus évoqué plus haut, mais à l’aide de technologies différentes.

Dans le domaine des e-carburants, Audi dispose notamment de sa propre centrale « power-to-gas » à Werlte, dans le nord de l’Allemagne, qui fabrique l’e-gas Audi (méthane synthétique) pour les modèles g-tron, A3, A4 et A5. Le constructeur allemand poursuit également ses recherches sur l’e-gasoline (essence) avec des partenaires spécialisés.

Actualité

La nouvelle Mazda 6 en première mondiale à Los Angeles

Published

on

© Mazda

Lors de la prochaine édition du salon de l’automobile de Los Angeles, Mazda dévoilera en première mondiale une version repensée et optimisée de sa berline Mazda6.

Reposant sur la philosophie de design axée sur l’humain de Mazda, cette dernière mouture du fleuron de la marque bénéficie d’innovations technologiques au niveau de ses motorisations et d’attributs stylistiques encore plus exclusifs.

La gamme de ses groupes propulseurs comprend désormais le moteur 2.5L SKYACTIV-G à injection directe d’essence doté d’un système de désactivation des cylindres qui permet de basculer imperceptiblement entre les modes de fonctionnement sur deux et quatre cylindres afin d’améliorer le rendement énergétique en conditions réelles sans pour autant nuire aux performances.

Par ailleurs, le bloc essence suralimenté 2.5T SKYACTIV-G, inauguré sur le SUV crossover Mazda CX-9, viendra également étoffer la gamme des motorisations proposées en Amérique du Nord.

Côté style, les designers de Mazda ont rehaussé la qualité perçue de la nouvelle Mazda6, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, en conférant une maturité et une élégance encore supérieures à son design maintes fois primé.

Dans sa finition la plus haute, elle hérite d’éléments de garnissage exclusifs tels que des placages en bois de Sen utilisés au Japon pour les instruments de musique et les meubles traditionnels. Au final, son design se veut tout simplement plus abouti et plus statutaire.

La nouvelle Mazda6 propose un éventail encore plus large de systèmes de sécurité 

i-ACTIVSENSE novateurs permettant au conducteur d’identifier les risques potentiels et de réduire la probabilité de dommages matériels ou de blessures, d’où une expérience de conduite plus sereine et rassurante. Le régulateur de vitesse adaptatif Mazda (MRCC) peut désormais amener la Mazda6 à s’immobiliser puis à repartir dès que le véhicule en amont redémarre. Le nouveau fleuron de Mazda hérite également de la toute dernière version de la caméra panoramique 360°.

Parmi les autres nouveautés de la marque exposées au salon de Los Angeles figurent notamment le Mazda VISION COUPE, un concept de coupé quatre portes récemment dévoilé à Tokyo et particulièrement apprécié du public, le prototype de course Mazda RT24-P et le Mazda MX-5 « Halfie », fruit de la fusion entre les modèles de course et de série.

Continue Reading

Actualité

Expert dans le domaine des véhicules transformés, Renault sera au salon Solutrans

Published

on

© Renault

Expert dans le domaine des véhicules transformés, Renault sera présent au salon Solutrans 2017  qui se tient à Lyon du 21 au 25 novembre 2017.

Sur un stand de 750 m², Renault expose une large gamme de véhicules transformés dont un inédit Master Z.E. frigorifique. Du pick-up au food truck, en passant par la nacelle ou le car podium, c’est toute la variété de transformations proposées par Renault et ses carrossiers agréés qui sera présentée à plus de 36 000 visiteurs.

Renault propose une large offre de transformations sur-mesure pour répondre à la diversité des besoins. Aujourd’hui, Renault dispose d’un réseau de 400 carrossiers agréés dans 29 pays pour transformer les véhicules selon les exigences spécifiques de chaque client.

Renault a été le premier constructeur automobile à mettre en place une procédure d’agrément des carrossiers qui permet plus de réactivité, facilite les relations avec les carrossiers et fait progresser la qualité des prestations.

Les carrossiers agréés disposent du site internet Renault Conversion pour consulter les informations techniques, les plans et poser leurs questions à l’assistance technique

Le département Conversion et le département Qualité de Renault accompagnent le réseau de carrossiers dans le monde et effectuent régulièrement des missions de sélection de nouveaux carrossiers ou des renouvellements de contrat.

Fort de son expertise, Renault identifie également des carrossiers de référence qui permettent de répondre à des appels d’offres internationaux.

Continue Reading

Actualité

Lamborghini offre une Huracan au pape François

Published

on

© DR

Les responsables de Lamborghini sont venus livrer une Huracan RWD au pape François ce mercredi 15 novembre au Vatican.

La Lamborghini Huracan RWD a été peinte pour l’occasion aux couleurs du Vatican, avec une base blanche incrustée d’inserts dorés, ce qui fait de cette Lamborghini un modèle unique.

Le pape François a même apposé sa signature sur le capot avant de la voiture, histoire de faire monter les enchères lors de la vente exceptionnelle de cette Lamborghini chez Sothby’s.

Et oui, cette Huracan n’appartiendra pas au pape François, mais sera vendue aux enchères afin de récolter des fonds pour financer la reconstruction de lieux de culte dans la plaine de Ninive en Irak.

L’objectif du pape François est de permettre aux chrétiens d’Irak de pouvoir retrouver leurs racines et leurs lieux d’habitation, après avoir fuit la guerre.

La vente de cette Lamborghini financera également deux associations italiennes en Afrique ainsi qu’une quatrième association venant en aide aux victimes des réseaux de prostitution.

Continue Reading

Actualité

Renault devient partenaire de la saga STAR WARS

Published

on

© Renault

Renault annonce ce mercredi un nouveau partenariat avec STAR WARSTM. Les deux marques intergalactiques partagent la même passion de l’innovation, une histoire florissante et un univers intergénérationnel qui traverse les époques.

Pour la première fois de son histoire, Renault a pour l’occasion décidé de transformer ponctuellement son logo pour rendre hommage à l’univers STAR WARSTM qui a bercé notre enfance et continue à enchanter notre quotidien.

Renault rejoint donc l’aventure pour accompagner la sortie des deux prochains films STAR WARSTM: « STAR WARS : LES DERNIERS JEDI » et « SOLO : A STAR WARS STORY » respectivement en salle le 13 décembre 2017 et le 23 mai 2018.

« Nous sommes très fiers de ce partenariat. STAR WARSTM comme Renault ont bercé notre enfance et continuent à œuvrer pour rendre le quotidien le plus expérientiel possible. » explique Xavier MARTINET, Directeur Marketing France

« C’est pour la marque Renault une très belle opportunité de proposer au public des expériences inédites à la fois dans nos sites commerciaux mais aussi sur les différents canaux de communication. »

« Ce partenariat s’inscrit de plus dans la durée puisqu’il nous accompagnera jusqu’à l’été 2018. Nous réservons aux fans de STAR WARSTM et de Renault de belles surprises. »

En France, dès le 6 décembre, Renault proposera une campagne inspirée par le film « STAR WARS : LES DERNIERS JEDI » avec pour thème « L’Initiation » et vous invitera à découvrir la force de la French Touch. Pour l’occasion, tout le réseau commercial Renault se mettra aux couleurs du film événement « STAR WARS : LES DERNIERS JEDI »

 

Continue Reading

Actualité

La montée en puissance du eSport dans l’automobile

Published

on

© DR

Avec des millions de fans à travers le monde, le eSport n’est pas simplement un passe-temps pour les ados, mais une industrie internationale, et où les constructeurs automobiles sont désireux de s’impliquer pour atteindre de nouveaux publics.

Qu’est-ce que le eSport ? 

Le eSport est l’une des compétitions à la croissance la plus rapide au monde, et se déroule dans le domaine virtuel des jeux vidéo multijoueurs entre joueurs professionnels. Bien que les compétitions impliquant des jeux vidéo aient déjà eu lieu depuis les années 1970, ce n’est qu’au cours des dernières années qu’elles ont connu un regain de popularité parmi les joueurs et les spectateurs.

Depuis environ l’an 2000, les ordinateurs sont devenus moins chers et les vitesses d’Internet ont augmenté, ce qui permet aux gens de s’impliquer beaucoup plus facilement dans les jeux en ligne. Maintenant, des géants des médias comme ESPN et YouTube diffusent régulièrement des tournois eSport à des millions de téléspectateurs dans le monde entier à partir d’énormes arènes remplies de milliers de fans avides.

Les sports électroniques peuvent être une activité lucrative. En mai 2016, elle a généré 420 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec une audience mondiale d’environ 320 millions de personnes. Les prévisionnistes Newzoo prévoient que d’ici 2020, le eSport générera plus d’un milliard d’euros dans le monde et presque le double de son audience. Pendant ce temps, les gagnants des compétitions eSport s’affrontent pour des milliers d’euros en prix.

L’approche de l’industrie automobile en matière de sport électronique

Le eSport offre des opportunités de sponsoring attractives pour les marques, telles que des tournois de sponsoring et l’offre de prix comme des voitures aux vainqueurs. La course virtuelle s’est développée rapidement au cours des dernières années grâce à la puissance de l’Internet en ouvrant la course automobile à un tout nouveau groupe de conducteurs, qui peuvent rivaliser dans le confort de leur propre salon.

Le eSport aide à démocratiser le sport automobile, ce qui peut être très coûteux, même pour les personnes qui pratiquent régulièrement le karting. Les équipes de course automobile s’inquiètent du fait qu’elles manquent les jeunes pilotes les plus talentueux. En réponse à cela, une équipe de Formule Un a lancé un concours de course virtuel en mai 2017 pour trouver le «joueur le plus rapide du monde», le gagnant se voyant offrir un contrat d’un an pour travailler pour eux et tester des voitures sur leur simulateur.

La Formule 1 n’est pas la seule catégorie de course automobile à capitaliser sur la croissance des sports électroniques. En 2016, Hyundai Motor a annoncé un partenariat avec l’éditeur de jeux Bigben Interactive en tant que principal partenaire officiel de la première saison du Championnat WRC d’eSports, et cette relation a été prolongée plus tôt cette année pour une deuxième saison. Le tournoi eSports Powered by Hyundai est disputé sur le jeu officiel WRC 6, disponible sur PS4, Xbox One et PC.

L’année dernière, le joueur allemand Attax Johnson a battu 17 finalistes lors d’un événement en direct au Wales Rally GB du 27 au 30 octobre 2016 pour être couronné le tout premier champion de l’eSport WRC.

Le format du tournoi de cette année reflète celui du championnat WRC de la vie réelle avec treize événements, qui correspondent aux mêmes rallyes que la saison WRC. Les joueurs qui finissent dans les positions 1 à 50 gagnent des points pour chaque tour.

Le gagnant de chaque épreuve reçoit 25 points, tandis que le finaliste obtient 18 points et une troisième place, par exemple. À la fin de la saison, les dix meilleurs résultats d’un joueur détermineront son classement général. Huit des meilleurs pilotes du monde s’affrontent en grande finale, avec la chance de gagner une voiture Hyundai i20.

Continue Reading

Actualité

Audi considérée comme la marque européenne la plus fiable

Published

on

© Audi

Audi a été élue meilleure marque européenne pour la sixième année consécutive dans l’enquête de fiabilité menée par Consumer Reports.

Le célèbre magazine de consommateurs américain interroge chaque année ses lecteurs et publie les résultats. En 2017, Audi est arrivée en 4e place, devant tous ses concurrents européens.

Dans son enquête annuelle, le magazine Consumer Reports demande à tous ses abonnés possédant une voiture de signaler les problèmes rencontrés avec leur véhicule au cours des douze derniers mois.

Des informations sur le type de dommage, les frais engendrés ou les délais de réparation sont également intégrées au classement, et Consumer Reports tient compte des données relatives aux modèles des trois dernières années.

« Nous sommes ravis de ce résultat qui envoie un signal fort à nos clients, à savoir que la qualité est une compétence fondamentale chez Audi. » déclare Werner Zimmermann, responsable de la qualité chez Audi.

Cette année, Consumer Reports a recueilli l’avis des propriétaires de près de 640 000 automobiles. Les résultats de l’enquête de fiabilité ont été combinés aux résultats des tests menés par le magazine pour créer un classement général des véhicules à l’essai. Les huit modèles Audi testés (les Audi A3, A4, A6, A8, Q3, Q5, Q7 et TT) ont fait l’objet d’une recommandation d’achat en 2017.

Continue Reading
Advertisement